Origine du thé vert

Le thé vert est consommé partout dans le monde pour sa saveur unique mais aussi pour ses nombreuses vertus. Il puise ses origines aux quatre coins de l'Asie mais s'est largement étendu à travers la planète pour devenir un rituel dans de nombreux civilisations. D'où vient ce fameux breuvage que l'on aime tant consommer, chaud ou froid ?

Le thé vert chinois, des origines séculaires

Le thé vert bio est la première variété de thé à avoir été manufacturée. Il existe de nombreuses légendes quant à ses origines mais la plus célèbre fait remonter sa naissance à près de 5000 ans en arrière. En 2700 avant J-C, l'empereur Shennong, grand botaniste et créateur de la médecine traditionnelle chinoise, serait le premier à avoir eu l'idée de cette fameuse boisson. Suite à une sieste à l'abri d'une théier sauvage, une feuille tombe dans sa tasse et créé par pur hasard un tout nouveau breuvage. Convaincu par ce nouvel arôme et par ses bienfaits, il inclut alors le thé dans de nombreux traitements. Peu à peu, le thé vert devient un produit de luxe et une véritable tradition, qui s'affranchit ensuite des frontières de la Chine, puis de l'Asie.

Comment préparer le thé vert chinois ?

La version chinoise se prépare selon la tradition dans une théière en fonte. La température de l'eau et le temps d'infusion sont des critères très importants. Il faut bien les respecter pour obtenir un thé de qualité. Ces paramètres sont variables selon le thé choisi. Par exemple, le thé vert de chine chun mee qui offre un goût doux avec une légère pointe d'amertume, se laisse infuser 2 à 3 min dans une eau de 75 à 80°C. Idéalement, pour réduire l'amertume, il est conseillé de réaliser une première infusion de 30 secondes et de jeter l'eau. Le thé vert chinois gunpowder, utilisé pour concocter le fameux thé à la menthe, infuse généralement plus longtemps, de 3 à 4 minutes, à une température de 80°C. Les puristes le préféreront nature mais il est très agréable à déguster agrémenté d'un peu de sucre.

Thé vert japonais, une autre légende

Le Japon est également un vivier surprenant de variétés de thés. Consommé depuis 1500 ans, le matcha est le thé japonais le plus populaire. Il s'agit en réalité d'une poudre trés fine que l'on obtient en broyant le thé vert entre deux pierres. La légende raconte que le thé a été importé au Japon par un moine bouddhiste indien. A l'époque, il était traditionnellement consommé bouilli dans du lait et agrémenté de sel et d'épices. C'est en 1191 que le thé matcha fait son apparition au Japon et devient une boisson extrêmement populaire. La cérémonie du thé est d'ailleurs un rituel très ancré dans la culture japonaise.

Comment préparer thé vert japonais ?

Le thé japonais se décline dans une multitude de variétés. Chacune possède ses propres spécificités de préparation. Parmi les plus consommés, nous retrouvons le thé vert japonais sencha, qui représente 80% du thé produit au Japon. Caractérisé par sa couleur jaune, il offre un arôme léger et un goût à la fois amer et doux.  Le thé vert japonais bancha est aussi en haut de la liste et se distingue par sa forte teneur en fer. Ces deux breuvages se préparent de la même façon : ils se laissent infuser pendant 2 minutes à une température de 70°C.